« Objectif à fin 2020 ? Équiper 1 agriculteur sur 3 du logiciel Smag Farmer »

Publié le

Témoignage Noriap Winkelsass Mickaël Smag Farmer

Avec son siège social à Amiens, la coopérative Noriap qui compte 3500 agriculteurs adhérents, rayonne sur tout le département de la Somme, Seine Maritime et le Nord de l’Oise avec 1 300 000 millions de tonnes de céréales collectées. Tournée résolument vers l’accompagnement de ses producteurs, Noriap intègre depuis 2013 dans son offre de services le logiciel de gestion parcellaire Smag Farmer (ex atland) développé par SMAG, qui permet à ses adhérents de piloter leur activité et de tracer leurs productions.

Retour sur cet exemple de transformation numérique réussie avec Michaël WINKELSASS, Responsable Marketing & Services Groupe.

Noriap propose le logiciel de gestion technico-économique Smag Farmer à ses adhérents depuis 6 ans. Quel bilan dressez-vous aujourd’hui ?

L’objectif que l’on s’était fixé en 2013 lorsque nous avons fait le choix de SMAG, était d’équiper 1 adhérent sur 3 d’un logiciel de gestion d’exploitation. Aujourd’hui, nous avons quasi doublé le nombre d’exploitants abonnés sur les 3 dernières campagnes : un peu plus de 700 adhérents utilisent la solution Smag Farmer. Nous nous fixons d’atteindre les 1000 utilisateurs en fin de campagne en juin 2020. Notre projet d’équiper nos adhérents est avant tout un engagement collectif soutenu par l’ensemble de nos 40 techniciens terrain. Nous axons notre communication aux exploitants sur plusieurs points essentiels : le soutien de Noriap dans la mutation de leur métier et la formation continue aux nouveaux outils numériques. Cela s’illustre à plusieurs niveaux : nos techniciens, eux-mêmes équipés de la solution de gestion du conseil (Smag Expert) assurent aux exploitants qui s’abonnent à Smag Farmer une continuité de services avec la récupération automatique dans leur outil des préconisations réalisées par leurs soins. Autre point majeur : nous assurons nous-mêmes les formations à l’utilisation de Smag Farmer. Nous avons d’ailleurs mis en place une hotline de niveau 1 pour fournir une réponse rapide aux questions des exploitants sur l’outil. Notre promesse est de les rendre autonomes tout en leur assurant un accompagnement constant. Il ne faut pas qu’il se sentent démunis, c’est primordial de les accompagner. C’est aussi ça l’engagement coopératif.

Comment s’organisent vos formations ?

Formation Smag Farmer NoriapAu lancement de l’offre, nous organisions une dizaine de formations de groupe par an. Aujourd’hui, notre offre a évolué. Nous proposons des formations individuelles pour plus de proximité : nos techniciens OAD se rendent directement chez l’exploitant pour le former dans son environnement quotidien. Ce sont des services connexes à l’utilisation de l’outil que nous facturons et qui fonctionnent plutôt bien. Les formations de groupe sont davantage dédiées à des sessions à thème, comme par exemple la mise à jour des connaissances. Très utile pour ceux qui ne se souviennent plus comment faire leur plan de fumure ou gérer leur stock dans leur logiciel, par exemple. Pour les inciter à maintenir leur abonnement, il faut proposer de l’accompagnement.

Quelle est votre prochaine étape en termes de communication pour inciter vos exploitants à s’abonner ?

Nous avons commencé à communiquer sur l’application mobile Smag Farmer en insistant bien sur le fait qu’elle est comprise dans l’offre et donc gratuite pour eux. Ils ont tout intérêt à la télécharger car elle a beaucoup gagné en qualité. D’autant que maintenant elle est disponible sur les deux stores Android et Apple. Donc quel que soit la marque de son téléphone, tout le monde peut l’utiliser.

Quels sont selon vous les réels bénéfices de Smag Farmer ?

C’est une solution vraiment complète qui va encore gagner en richesse fonctionnelle car elle est ouverte et peut se plugger avec tout un tas d’autres applications ou OAD. Ensuite, nos agriculteurs qui l’utilisent sont vraiment sereins en cas de contrôle. Lorsque les équipes de la DRAAF font un contrôle chez un agriculteur équipé de Smag Farmer, ils savent très bien que les données existent dans l’outil, qu’elles sont propres et qu’il n’y aura pas de soucis. Nos agriculteurs sont vraiment rassurés là-dessus, c’est important pour eux car ils ont déjà pas mal d’autres pressions sur les épaules aujourd’hui. Enfin, un 3ème point intéressant, c’est que l’offre est évolutive. Nous sommes par exemple, comme de nombreuses coopératives, très intéressés par la certification HVE. Il semble que Smag Farmer pourra aussi à terme nous permettre de suivre nos exploitants engagés dans la démarche. C’est prometteur pour l’avenir.

Vous parlez de certification HVE, comment se situe Noriap à ce sujet ?

Comme bon nombre de coopératives, on s’intéresse bien évidement au dossier et allons accompagner aux mieux nos agriculteurs dans leur démarche. SMAG nous a annoncé la sortie imminente de la nouvelle solution Smag Diagnostic qui nous permettra de suivre étape par étape chaque exploitation engagée. J’ai un a priori très favorable sur ce nouvel outil et j’ai insisté auprès des équipes SMAG pour le tester au plus vite. Le plus important pour moi dans notre relation avec SMAG, et c’est sur quoi il faut rester vigilant, c’est de pouvoir compter sur un partenaire agile capable de faire évoluer les solutions en fonction des besoins du marché. Je pense que la clé du succès est là. Avec la refonte de l’offre Farmer, le nouveau design de la plateforme web et le lancement de l’application mobile, on est heureux de pouvoir apporter de la nouveauté à nos agriculteurs. Heureux également de partager avec SMAG la création de services à valeur ajoutée pour nos exploitants.