« Pour Rhonea, la maîtrise du process « de la Vigne au verre » est capitale »

Publié le

Mathilde JOUMAS, Responsable Vignoble Rhonéa

L’union des Caves coopératives de Beaumes de Venise et de Vacqueyras regroupe 1500 ha de vignes au coeur des Dentelles de Montmirail. Le groupe Rhonéa qui réunit également les caves de Rasteau, de Visan et de Sablet commercialise 12,5 millions de bouteilles pour 54 millions d’euros de CA et se positionne comme le 1er producteur de cru de la Vallée du Rhône.

En 2015, à la création de Rhonéa, les caves de Beaumes de Venise et de Vacqueyras décident d’approfondir leur démarche parcellaire vers une approche étendue à l’ensemble du vignoble afin de créer un seul et grand domaine. Elles rassemblent alors 168 propriétés familiales et leur vignoble s’étend à travers 5 365 ha de parcelles, disposant ainsi à la fois d’une mosaïque de sols extraordinaires et d’une palette qualitative exceptionnelle.

Tournée résolument vers l’accompagnement de ses artisans-vignerons, Rhonea a fait le choix du logiciel agreo Vigne pour gérer plus efficacement son vignoble, simplifier et alléger ses tâches administratives et maitriser le process de traçabilité de ses productions. Rencontre avec Mathilde JOUMAS, Responsable Vignoble en charge du déploiement de la solution au sein de Rhonea qui s’est opérée début 2019.

Comment s’explique le choix d’agreo Vigne ?

Notre objectif était double. Nous souhaitions à la fois nous équiper en interne d’une solution technique terrain pour gérer plus efficacement notre parcellaire avec la possibilité aussi de pouvoir en faire bénéficier nos artisans-vignerons. Avec 168 exploitations viticoles indépendantes, adhérentes à la cave coopérative, il était plus qu’utile de pouvoir disposer d’un outil de production commun et coopératif, permettant d’échanger rapidement avec nos vignerons des informations techniques et de tracer nos
tâches quotidiennes.
Sur un autre volet, nous souhaitions également renforcer notre vision et notre positionnement exemplaire de coopérative « nouvelle génération » en adaptant nos process aux enjeux règlementaires et aux demandes des consommateurs et acheteurs en matière de traçabilité alimentaire. Sans solution de gestion et de traçabilité, cette démarche est complexe à suivre au quotidien. Et pour Rhonea, la maitrise du process « de la Vigne au verre » est capitale. Nous nous devons
d’être irréprochable.

Comment a été appréhendé le déploiement de l’outil en interne ?

Comme tout lancement de nouveau projet, il faut y consacrer du temps. Accompagné par Louis Bouchet, notre chef de projet chez SMAG, nous avons établi un calendrier opérationnel et structuré le déploiement sur le premier trimestre 2019.
La première phase préparatoire a été l’implémentation de notre parcellaire dans la plateforme web, indispensable pour pouvoir le retrouver ensuite sur l’application mobile. Puis le paramétrage de nos interventions habituelles et enfin la formation de nos artisans vignerons à l’outil.

Des points de suivi réguliers sont été organisés avec Louis Bouchet ainsi qu’avec nos vignerons pour les accompagner au mieux dans l’utilisation de leur nouvel outil.

Quelles sont les principaux usages d’agreo aujourd’hui ?

C’est notre nouvel outil de traçabilité quotidien pour la gestion technique de notre vignoble. Il permet à la fois à nos vignerons producteurs mais aussi les équipes techniques de Rhonea d’enregistrer les travaux au vignoble, à savoir les observations, les préconisations, et de dresser plus rapidement un bilan technico-économique.

Petit plus pour l’outil cartographique que nous utilisons vraiment beaucoup et qui est très précieux pour la consultation des données dans le cadre de nos démarches HVE.

Nous utilisons également l’outil mobile dédié aux techniciens, qui permet de saisir en temps réel et depuis les parcelles les observations faites lors des tournées parcellaires. C’est beaucoup plus simple et rapide ensuite de faire nos préconisations et de les envoyer directement à nos vignerons par sms ou mail.

A grande échelle, agreo Vigne nous permet de piloter Rhonéa à la manière d’un grand domaine : connaitre et étudier le parcellaire, les terroirs afin de travailler en cohérence avec plusieurs propriétés de manière à produire des vins à forte personnalité et tous singuliers.

Quels avantages et bénéfices en tirez-vous ?

capture_agreo_rhoneaSans aucune hésitation : du gain de temps et de productivité, une meilleure traçabilité et une méthodologie de travail plus structurée et unifiée pour l’ensemble de nos équipes. Nous n’avons pas changé notre façon de travailler mais juste centralisé dans un outil informatique unique toutes nos bases de données, ce qui a grandement simplifié et modernisé notre quotidien. Par exemple, l’affichage de requêtes ou d’indicateurs nous permet de gagner trois fois plus de temps pour suivre chez chacune de nos exploitations adhérentes, le respect de notre cahier des charges interne de production qui rentre dans l’audit de certification HVE. Nos vignerons n’utilisent donc plus le papier pour gérer leur traçabilité, c’est un gain de confort, de temps et de sérénité pour eux au quotidien.

La force d’agreo vigne est qu’il s’adapte particulièrement bien aux spécificités et exigences bien particulières des groupements coopératifs. C’est un outil nouvelle génération, que je trouve vraiment simple et intuitif.

La coopérative Rhonea est très engagée dans des méthodes de production favorisant le développement durable, notamment à travers 2 labels, celui des Vignerons Développement Durable et la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). Comment agreo vous accompagne dans cette démarche ?

Notre historique sur le HVE est assez important puisque nous avons une charte de production HVE de niveau 2 et 3. Nous avons aujourd’hui 30% de notre superficie certifiée en HVE niveau 3 et notre objectif est d’atteindre 100% de nos marques. Les démarches de certification sont lourdes et fastidieuses et nécessitent un suivi administratif important et un accompagnement constant de nos exploitations engagées.

> Comprendre les différents niveaux de la certification HVE

Quelles sont vos perspectives d’évolution dans l’utilisation d’agreo ?

Pour la campagne 2019, près d’un tiers de notre parcellaire (environ 760 ha) a été tracé par 40 de nos artisans vignerons utilisateurs d’agreo. L’année prochaine pour la campagne 2020, de nouveaux vignerons vont adopter l’outil et opter pour cette nouvelle méthode de traçabilité numérique du vignoble. C’est près de 600 ha supplémentaires qui vont être intégrés dans agreo et 35 nouvelles exploitations viticoles qui utiliserons le logiciel. Cette deuxième année devrait nous permettre d’être encore plus performant sur la saisie de nos données techniques.

SMAG nous accompagne également dans le déploiement d’agreo auprès des vignerons au travers de formations financées par VIVEA et nous assiste de manière très réactive en cas de question technique ou fonctionnelle. Le service est vraiment global.

Sébastien CLAUDEL / Artisan-vigneron et Administrateur Groupe Rhonéa« En tant que gérant d’une exploitation de 30 ha et adhérent au groupe Rhonea, j’utilise le logiciel agreo pour gérer la traçabilité de mon vignoble que j’effectuais auparavant sur un cahier de culture au format Excel. J’y enregistre mes informations techniques que je peux ensuite partager avec ma technicienne, Mathilde Joumas, tout au long de ma campagne. C’est un vrai gain de temps pour moi et l’assurance de pouvoir fournir à ma coopérative des données fiables, conformes à la réglementation. Agreo est vraiment efficace et a vraiment simplifié ma façon de travailler » Sébastien CLAUDEL / Artisan-vigneron et Administrateur Groupe Rhonéa

 

Plus d’informations sur Rhonéa

Regarder l’interview vidéo