Vitinautes 2019
Les habitudes des viticulteurs sur Internet

Publié le

Enquête Vitinautes 2019

Comment les viticulteurs utilisent-ils Internet et les outils numériques ? C’est l’objet de l’étude Vitinautes 2019 réalisée par Datagri et Hyltel pour le site d’informations vinicoles, Vitisphère. Ils sont 360 viticulteurs français à s’être pris au jeu des questions-réponses pour témoigner de leurs habitudes et de leurs usages professionnels du numérique. Les résultats bousculent certaines idées reçues sur le métier de viticulteur. L’amour du travail de la terre est-il incompatible avec les nouvelles technologies ? SMAG revient sur les points forts de cette enquête.

Les viticulteurs sont-ils dépassés par les nouvelles technologies ?

Vitinautes 2019 montre que 99,2 % des viticulteurs ont un ordinateur. En 2000, ils étaient seulement 40 % à être équipés. C’est donc une très forte progression. Ce taux est même supérieur à celui de la population française estimé à 76 % par le baromètre du numérique en 2019. Les viticulteurs sont donc loin d’être dépassés par les nouvelles technologies.

Près de 40 % des viticulteurs déclarent même posséder au moins un objet connecté. La station météo, l’une des principales préoccupations des viticulteurs, est l’objet connecté incontournable dans 79 % des cas. Viennent ensuite les alarmes par GSM et les caméras, fixes ou installées sur le tracteur. Pour les viticulteurs, l’ordinateur reste le moyen privilégié pour consulter leurs boites mails ou surfer sur Internet.

Que recherchent les viticulteurs sur Internet ?

Les principales recherches des viticulteurs sur Internet concernent sans surprise la météo, les bulletins et avertissements viticoles. Les actualités arrivent également dans les premiers résultats de l’étude Vitinautes 2019 : des informations pratiques sur le métier de viticulteur comme par exemple des formations. 30 % des viticulteurs interrogés seraient ainsi prêts à suivre une formation en ligne, avec une préférence pour le format vidéo pour les 2/3 des répondants.

Les viticulteurs sont-ils accros à leurs smartphones ?

L’accès au réseau s’étant fortement amélioré sur tout le territoire, près des deux tiers des répondants captent le réseau 4G sur leurs exploitations. D’après l’étude Vitinautes 2019, ce résultat est supérieur à celui des exploitations agricoles.

Le smartphone est ainsi devenu le compagnon de route de quatre viticulteurs sur cinq, comme 82 % des Français d’après le baromètre du numérique 2019, qui l’utilisent quotidiennement. Le viticulteur se sert de son smartphone plusieurs fois par jour, notamment pour accéder à ses 19,7 applications en moyenne.

Mathilde JOUMAS, Responsable Vignoble RhonéaSes applications apportent de l’information et assistent le viticulteur dans ses prises de décision. Comme l’application mobile Agreo Vigne par exemple, qui lui permet de saisir en temps réel les interventions sur parcelles ou de suivre l’avancement des tâches et le temps de travail de ses équipes.

A lire : « Pour Rhonea, la maîtrise du process « de la Vigne au verre » est capitale »

Les viticulteurs utilisent-ils les réseaux sociaux ?

Les deux tiers, soit 65,8 % des répondants, sont présents sur les réseaux sociaux avec une forte préférence pour Facebook. Ce qui est supérieur à la population française avec 59 % d’utilisateurs sur tous les réseaux sociaux confondus.

L’intérêt des réseaux sociaux pour les viticulteurs est de trouver de l’information, mais pas seulement. Grâce aux réseaux sociaux les viticulteurs prennent également plaisir à montrer leur travail et leurs exploitations. Ils valorisent leurs produits et les technologies utilisées qu’ils mettent en scène par exemple sur Instagram. Les viticulteurs ont la volonté d’utiliser les réseaux sociaux comme un moyen de communiquer sur leurs événements et de créer du lien avec leurs clients ou d’expliquer leur travail.

Vers un usage durable du digital en viticulture ?

Pour 63 % des Français, Internet et les technologies de l’information ont un impact positif sur leur vie, d’après le baromètre sur le numérique 2019. Les usages des nouvelles technologies dans le quotidien des viticulteurs ont été mis en lumière par l’étude Vitinautes 2019. La révolution digitale a fait entrer le numérique dans nos habitudes et nos façons de travailler.

Lire notre article « Relever les défis de la viticulture numérique : l’enjeu de SMAG et du Mas Numérique

Aujourd’hui dans la filière viticole, des solutions logicielles, Internet ou les objets connectés, répondent à des besoins d’efficacité et de performance des viticulteurs mais aussi à des besoins de traçabilité et de durabilité.

SMAG l’a bien compris et conçoit depuis de nombreuses années déjà des logiciels de traçabilité qui permettent aux viticulteurs d’être en conformité réglementaire. Ces logiciels favorisent la prise de décision rapide et participent à améliorer les pratiques au quotidien. Ils simplifient le travail des viticulteurs en les aidant à organiser et planifier les travaux au vignoble, ou encore à visualiser la traçabilité de leurs lots.

Tous les jours SMAG accompagne les viticulteurs dans leur travail.

infographie les habitudes des viticulteurs sur internet

Retour aux articles de blog