La météo agricole web ou mobile : comment ça marche et comment faire son choix ?

Publié le

Image météo agricole

Comprendre et anticiper les conditions météorologiques est indispensable au métier d’agriculteur. Mais concrètement, comment ça marche et quelle est la meilleure solution pour les exploitants ?

Consulter la météo agricole au quotidien, voire heure par heure, permet d’éviter les risques et de maximiser les rendements en adaptant ses pratiques face aux aléas climatiques. Cet article en quatre parties, vous permettra d’y voir plus clair pour choisir la solution la plus adaptée :

La météo agricole comment ça marche ?

Application météo agricoleDes informations météo clés pour les agriculteurs

Les informations communiquées aux agriculteurs sont variées : la température, l’état du ciel, la vitesse du vent, l’hygrométrie, la pression atmosphérique, la visibilité ou encore les risques (orages, grêle…) ou encore la quantité de précipitations attendue.

Tenir compte de ces conditions météorologiques permet donc d’envisager une irrigation supplémentaire ou d’épandre des produits phytosanitaires ou des engrais, selon les températures, la force du vent… et de leurs éventuelles variations à venir.

Il est donc essentiel de disposer de prévisions météo fiables, en saisissant le code postal d’une commune, l’adresse d’une parcelle ou ses coordonnées GPS. De nombreuses informations précises peuvent ainsi être transmises aux exploitants comme :
• Les prévisions météo heure par heure
• La météo détaillée par tranche de 3 heures
• Les tendances à la journée, pour les 5 jours à 10 jours prochains jours

Les exploitants peuvent ainsi planifier leurs travaux aux champs de manière plus ajustée. Véritable Outils d’Aide à la Décision (OAD) du quotidien, il existe de nombreux sites ainsi que de nombreuses applications, qui proposent ce service en version gratuite ou payante.

station météo agricoleComment ces informations météo sont-elles recueillies ?

De nombreuses stations météo sont implantées partout sur notre territoire. Ces précieux points de captage météorologiques peuvent par exemple, provenir des champs, des aéroports ou de tout autre organisme qui ont besoin d’une grande précision météo pour fonctionner correctement. Disposées en réseau afin de réaliser un maillage du territoire, les stations météo mesurent les variations de température et de points de rosée et permettent ainsi d’anticiper des phénomènes météorologiques.

D’autres grandeurs peuvent être mesurées comme l’évapotranspiration des plantes à l’aide d’un fluxmètre ou des mesures de bilans hydriques qui s’appuient sur les précipitations et l’évaluation de l’humidité des sols.

Comment ces données sont-elles ensuite traitées ?

En mesurant des informations comme les températures, le taux d’humidité, la force des vents ou le taux d’ensoleillement, les stations météo transmettent des informations précieuses sur les conditions météorologiques locales, directement aux services de météo agricole. Ces informations sont ensuite traitées à l’aide de données et d’algorithmes qui permettent la comparaison entre plusieurs modèles et situations déjà observés, pour présenter des prévisions au plus juste.

La météo agricole pour aider les exploitants au quotidien

application météo et irrigationEviter les risques et optimiser les rendements agricoles

Véritables Outils d’Aide à la Décision (OAD), la météo agricole permet aux agriculteurs d’anticiper les conditions météorologiques à l’aides des prévisions. Ces prévisions permettent par exemple, de programmer en cas de besoin, une irrigation supplémentaire, ou de choisir le bon jour d’épandage de produits phytosanitaires ou d’engrais selon la vitesse du vent, les précipitations ou les températures. La météo agricole peut aussi informer les agriculteurs sur le déficit ou le surplus hydrique lors des 30 derniers jours, depuis le début de l’année, ou en comparaison avec les moyennes saisonnières.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions dédiées au rendement agricole ?

Web ou mobile, les meilleures solutions pour accompagner les agriculteurs

Sites ou applications météo, comment choisir ?

les informations de la météo agricole

Les sites spécialisés en météo

Dotés de moteur de recherche qui permettent de localiser votre commune ou vos parcelles (avec l’adresse ou les coordonnées GPS), les sites dédiés à la météo agricoles sont nombreux. Après une simple création de compte gratuit, vous pouvez par exemple, enregistrer vos favoris, recevoir des alertes par mail, pour être informé(e) à l’avance des précipitations, de la force du vent, des orages, mais aussi des meilleurs créneaux de pulvérisation à prévoir. D’autres sites proposent le cycle lunaire en cours, ou des données agronomiques comme la température au sol, le point de rosée, ou l’évapotranspiration.

Ces sites proposent également des abonnements payants, sans publicité, avec les historiques de pluie et d’hygrométrie (N en regard de N-1), le planning des traitements, la somme des températures, le radar des précipitations en temps réel… Un très bon résumé des meilleurs sites est à retrouver sur le site de Wikiagri.fr

Picto température météo agricole

La digitalisation des exploitants

L’arrivée massive des smartphones et leurs multiples utilisations, offrent l’avantage de pouvoir être utilisés quasiment partout et tout le temps. Aujourd’hui 4 agriculteurs sur 5 ayant un smartphone, utilisent les applications pour leurs activités, près de 95% des exploitations agricoles ont désormais une couverture mobile et 18% des agriculteurs interrogés utilisent des stations météo connectées (cf synthèse de l’étude agrinautes 2020).

Les informations fournies par les applications météo

L’utilisation des applications de météo agricole permet aux exploitants de bénéficier en temps réel et sur le terrain, des prévisions et des alertes locales (inondations, orages, vent violent…). Certaines d’entre elles mettent également à disposition les heures de lever/coucher du soleil et de la lune, les phases lunaires, ainsi que des paramètres agricoles comme l’ETP (évapotranspiration potentielle), le rayonnement solaire global, les conseils de pulvérisation, la température au le point de rosée (en °C).

Prévisions, phénomènes météorologiques… Les applications de météo agricole apportent aujourd’hui une multitude d’informations. A mi-chemin entre météorologie et agronomie, la météo agricole permet d’améliorer le pilotage des activités agricoles. Véritables outils d’aide à la décision (OAD), les applications de météo agricole exploitent en temps réel, un ensemble de données permettant d’accompagner les agriculteurs dans leurs prises de décisions. Du traitement, à l’irrigation des cultures.

Certaines applications vous permettent également de planifier vos pulvérisations, suivre les cotations (Euronext et Chicago (CBOT), ou de suivre l’actualité agricole comme Farmi (du groupe Soufflet).

Prévisions météo localisées ou service d’alertes gratuit contre les aléas climatiques

Suivez les prévisions météo localisées avec Smag Farmer

Notre solution web et mobile dédiée aux exploitants agricoles, propose sur un service de météo localisée sur l’application. Avec l’application Smag Farmer, vous retrouvez votre météo locale dès votre connexion à l’application, vous disposez de prévisions météorologiques précises et localisées, vous accédez à des prévisions dans l’heure à venir, et vous optimisez vos traitements grâce à une prévision des conditions d’application.

En savoir plus sur la météo localisée proposée dans Smag Farmer

Soyez alertés des aléas climatiques avec ITK

Depuis les vagues successives de gel mais aussi d’excès de précipitations, qui ont mis à rude épreuve les viticulteurs, arboriculteurs mais aussi les céréaliers français, ITK (éditeur de logiciels pour l’agriculture et l’élevage), lance le premier service d’alertes face aux aléas climatiques en France. Un service gratuit – sur simple inscription à leur newsletter – qui permet d’être informé des risques de gels, de canicule, de fortes précipitations, de vent et bien sûr de grêle.

Quatre alertes aux aléas climatiques ont ainsi été créées pour pouvoir anticiper sur ces épisodes, là où les prévisions météorologiques « classiques » ont parfois du mal à être précis quelques jours avant. Dernier exemple en date avec le gel, dans la région de Reims en avril 2021, où l’ensemble des modèles prévoyaient des nuits à 3 ou 4°C alors qu’en réalité les températures sont descendues à -1°C… Il en va de même pour la sècheresse, la canicule, les épisodes de grêle et les précipitations. Les alertes proposées par ITK sont donc émises entre J-3 et J-1 avec une précision à 95%.

Pour vous inscrire aux alertes sur le site d’ITK