L’agriculture connectée : infos et outils en détails

Les outils de l’agriculture connectée proposent de produire plus et mieux. Mais aussi de gagner du temps et d‘économiser de l’argent. Comment s’y retrouver dans cette variété d’offres ?

Précurseurs dans l’usage du digital, les exploitants ont très vite utilisé les outils connectés pour optimiser leurs cultures. Les raisons sont diverses et pas uniquement économiques. Les pratiques agricoles sont au cœur de nombreux sujets. Comme le respect des règles sanitaires, la traçabilité ou la préservation de la biodiversité… L’agriculture connectée s’est donc rapidement présentée comme étant un véritable atout dans l’accompagnement de ces défis.

Découvrez sur cette page :

Quels sont les apports du digital en agriculture ?

 

L’utilisation par les agriculteurs

72% des agriculteurs utilisent des applications mobiles au quotidien avec en moyenne 4 applications professionnelles. Consultation météo, ou actualités professionnelles sont en tête des usages digitaux des agriculteurs.

L’agriculture connectée répond à deux grands types de besoins. La saisie des tâches administratives mais aussi les tâches d’ordre plus techniques. L’agriculture connectée offre aussi sur la possibilité de faire fonctionner ensemble, les outils utilisés dans l’optimisation des pratiques agricoles. Avec pour finalité de valoriser, d’informer en temps réel, et de connecter ou de mettre à contribution différents acteurs.

 

Des outils d’accompagnement au quotidien

Les solutions de pilotage permettent d’optimiser la gestion des exploitations et accompagnent les agriculteurs dans leur gestion quotidienne. Ces logiciels agricoles proposent de réaliser les démarches administratives et réglementaires, de centraliser l’ensemble de ces documents en un seul et même endroit, d’optimiser ses apports en intrants… Un véritable gain de temps et d’argent pour les agriculteurs.

 

Concilier performance et agriculture durable

L’AgriTech ou AgTech va aujourd’hui encore plus loin… Le réchauffement climatique donne le jour à la notion de « Smart Agriculture » ou d’Agriculture Intelligente face au Climat (AIC).

Ce terme générique représente une approche globale de l’agriculture adaptée aux enjeux de changements climatiques. La Smart Agriculture vise donc l’adaptation face aux dérèglements tout en garantissant la sécurité alimentaire mondiale.

L’agriculture connectée au quotidien,
qu’est-ce-que ça m’apporte ?

L’agriculture connectée, avec les outils de pilotage des exploitations, vous permet d’optimiser la gestion de votre exploitations et de réaliser des économies grâce notamment, à une meilleure utilisation des intrants.

Avec l’enregistrement et la consultation online de vos interventions pratiquées au champ. Sans oublier l’informatisation de vos tâches administratives (ex : formulaires Pac, saisie des interventions).

Et le suivi des obligations règlementaires. Pour éviter une surcharge administrative, beaucoup font le choix d’utiliser une solution de gestion de traçabilité, comme Smag Farmer.

Vous souhaitez en savoir plus sur les démarches de traçabilité ?

A quoi servent ces solutions connectées en agriculture ?

agriculture connecteeDans un contexte agricole aux multiples enjeux (économiques, sociétaux, climatiques), le marché voit arriver depuis quelques années des Outils d’Aide à la Décision (OAD). De plus en plus perfectionnés, ces outils reposent sur des modèles descriptifs ou prédictifs. Ils ont donc toute leur importance dans les choix stratégiques que doivent faire les agriculteurs. A la différence des OAD, les outils FMS sont des outils qui accompagnent la démarche culturale au quotidien.

 

FMS, OAD… De quoi s’agit-il ?

FMS : « Farm Management Software »

Des solutions sont dédiées au pilotage des exploitations agricoles. 

Elles permettent d’accompagner les exploitants dans leur pratique culturale au quotidien et faire gagner du temps aux exploitants en les sécuriser dans leur pratique.

Certains permettent de contrôler avec précision, la conformité des interventions et ainsi de respecter les règles phytosanitaires. En réduisant l’apport des intrants, ces logiciels de pilotage permettent donc aux exploitants de faire aussi des économies.

Comment sauter le pas et passer au numérique ?

OAD : « Outils d’Aide à la Décision »

Des outils d’anticipation, mais pas seulement. 

Les OAD permettent d’anticiper les risques de maladies, les besoins en irrigation, les aides à la fertilisation azotée… Mais aussi, par exemple, d’organiser l’itinéraire cultural… La télédection par drone ou satellite, va par exemple, recueillir à interval régulier des images fiables sur l’état des cultures, leur qualité, ou leur avancement.

Les OAD sont le plus souvent connectés à des logiciels FMS interopérables. C’est le cas avec les logiciels Smag Farmer et Smag Expert, connectés aux OAD suivants :
– Télédétection avec FarmStar et Wanaka
– Risques Maladies avec Xarvio et Avizio

 

L’indice de Végétation NDVI

 

Couvert végétal et état de santé. 

Cet indice permet d’avoir un aperçu de la couverture végétale et de la vigueur de la végétation. L’objectif est ainsi d’éviter les mauvaises surprises à la récolte.

L’indice NDVI détermine la santé des végétaux, en mesurant la teneur en chlorophylle. Tout ça, à l’aide de capteurs embarqués sur drones ou satellites.

Les capteurs et objets connectées :

Embarqués à bord.

Munis de puces GPS et embarqués sur les machines, ces outils enregistrent les mouvements des machines. Mais ce n’est pas tout. Ils permettent aussi de remplir automatiquement les carnets d’utilisation, ou de mesurer les besoins en eau et en engrais.

Karnott connecté au logiciel LEA (dédié aux ETA), ce boitier connecté, collecte et fait remonter en temps réel, l’ensemble des interventions réalisées par chaque machine.

Les outils collaboratifs et le rôle de la Data dans l’optimisation des exploitations

Les objets connectés au service des exploitants

L’utilisation d’outils collaboratifs et l’interconnexion des solutions entre elles, permet de créer un lien entre exploitants, conseillers et organisations agricoles. La saisie et le partage de ces informations, offre par exemple aux exploitants, la possibilité de valider en 1 clic les préconisations faites au sujet de sa parcelle.

L’Internet des Objets (IoT) et le Big Data Agricole

L’apport du digital en agriculture, ne se limite pas aux fonctions de “gestion d’entreprise”. L’internet des objets (IoT) et le Big Data Agricole, permettent aussi aux agriculteurs d’améliorer leur productivité.

Ces objets connectés produisent des données, qui peuvent être analysées pour dégager des tendances. Et faciliter les prises de décisions des exploitants. Ces outils deviennent donc de véritables alliés pour l’accompagnement des exploitants vers une agriculture plus rentable, mais aussi plus vertueuse.

 

L’agriculture un secteur de pointe

Ces évolutions technologiques montrent à quel point l’agriculture est un secteur de pointe. Mais aussi que le digital touche à l’agriculture au sens large. Exemple avec la variété de mots employés : agriculture responsable, durable, ou respectueuse de l’environnement…

Mais aussi plus équitable pour les agriculteurs. Le digital et l’interopérabilité de ces outils connectés, offrent à l’agriculture les moyens de se réinventer en profondeur, au bénéfice des agriculteurs.

Comment s’engager dans l’agriculture connectée ?

Un choix stratégique pour votre exploitation

En 2016 déjà, 79% des agriculteurs connectés reconnaissaient l’utilité des nouvelles technologies pour la gestion de leurs exploitations. En 2020, 67% des agriculteurs français utilisent désormais ces nouvelles technologies.

Contrôle à distance avec les OAD, objets connectés et IoT, logiciels de gestion… Ces outils vous proposent d’optimiser votre pratique agricole. Mais aussi de vous accompagner vers une pratique plus rentable et plus durable. L’agriculture connectée joue donc un rôle vertueux pour le secteur agricole. Raison suffisante pour étudier ces outils, comme un véritable choix stratégique pour l’avenir de votre exploitation.

 

Les solutions de gestion parcellaire au service de votre exploitation

L’agriculture connectée couvre un large éventail de besoins. Les solutions de gestion parcellaire, du « semis à la récolte », remportent un franc succès. Utilisé déjà par plus de 25 000 exploitants en France, Smag Farmer permet de disposer d’informations fiables et précises qui vous aident à faire les bons choix dans la gestion de votre exploitation.

Logiciel 100% cloud, web et mobile, Smag Farmer est conçu pour vous accompagner, au quotidien, et ce, du champ jusqu’au bureau. Interconnectée aux Outils d’Aide à la décision, la solution de pilotage Smag Farmer est à ce jour, le seul outil qui permet l’échange d’informations directe entre l’exploitant et son technicien.

Début 2020, Smag et Syngenta se sont associés pour connecter les solutions Smag à Avizio (OAD pour le pilotage des fongicides sur les blés). L’agriculteur qui gère son exploitation avec Smag Farmer peut ainsi valoriser ses données dans Avizio, sans faire de ressaisie, en suivre l’évolution des risques sur ces céréales.

 

Les exploitants témoignent sur leur usage de Smag Farmer : 

Témoignage Noriap Winkelsass Mickaël Smag Farmer« C’est une solution vraiment complète qui va encore gagner en richesse fonctionnelle car elle est ouverte et peut se plugger avec tout un tas d’autres applications ou OAD. »

Lire la suite

Les utilisateurs de Smag Farmer retrouvent dans leurs solutions l’ensemble des informations sur leur cultures. Ils peuvent ainsi attester de leurs bonnes pratiques et de leur conformité avec la démarche dans laquelle ils sont engagés au moment des contrôles ou de la vente de leur productions.

Vous souhaitez en savoir plus sur le numérique au service du pilotage des cultures ?

 

Vous souhaitez gagner du temps et simplifier vos démarches ? Découvrez Smag Farmer