« Créer de la valeur pour nos adhérents reste notre préoccupation majeure »

Publié le

Emmanuel SENE, Responsable Service AgriSolutions

Dans un environnement agricole en pleine mutation, la coopérative Ocealia qui compte plus de 700 salariés, centre ses missions depuis longue date sur l’accompagnement de ses 10 000 adhérents céréaliers, viticulteurs et éleveurs répartis sur 8 départements en régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Oce@gri, l’outil logiciel au cœur de la stratégie service proposée aux exploitants, intègre trois solutions numériques qui permettent un pilotage technique, économique, réglementaire de leur activité et une traçabilité efficace de leurs productions d’élevage, grandes cultures, vinification et/ou de distillation.

Emmanuel Séné, Responsable du Service AgriSolutions qui compte aujourd’hui 15 collaborateurs, expose l’engagement d’Ocealia dans l’accompagnement des exploitants autour de la mutation de leur métier.

> Lire l’interview d’Emmanuel Séné (PDF)

Vous avez fait le choix de SMAG, éditeur de logiciel agricole, pour équiper vos adhérents d’une solution de gestion d’exploitation.
Où en êtes-vous aujourd’hui de ce partenariat ?

Nous avons signé notre premier contrat avec SMAG en 2012. Le marché du logiciel de gestion agricole commençait à prendre de l’ampleur et répondait à notre ambition d’accompagner la traçabilité chez nos adhérents. Nous avons fait le choix du logiciel Smag Farmer, que nous avons rebaptisé Oce@gri. Aujourd’hui, nous comptons un peu plus de 1000 exploitations abonnées au logiciel. De la même manière, et pour valoriser le métier de nos Conseillers d’Exploitation, nous avons opté pour Smag Expert (outil Technicien) qui leur permet de suivre plus simplement leurs préconisations en tour de plaine et morte saison. Comme l’outil communique aussi avec Smag Farmer, les échanges entre Conseiller et exploitants sont facilités tout au long de la campagne. Aujourd’hui, 3 500 exploitations sont suivies par nos conseillers via Smag Expert, soit un total de 336 000 hectares tracés.

Quel est votre objectif en termes d’équipement de vos adhérents en nouveaux outils numériques ?

Conseiller Océalia

Nous pensons qu’une base centralisée comme Oce@gri nous permettra demain de travailler les données pour continuer à créer de la valeur dans les exploitations.

L’enjeu est donc de centraliser et de massifier le volume de données pour être en mesure de créer ce nouveau type de valeur. Cela passe par un développement large de notre outil auprès de nos adhérents qui sont au cœur de ces nouveaux services. A la fin 2020, nous comptabiliserons 1500 adhérents abonnés à Oce@gri.

Quelles actions engagez-vous pour les informer et les accompagner dans l’utilisation de ces outils numériques ?

Nous maintenons un lien de proximité fort avec nos adhérents. Nous avons créé un site web qui présente les trois offres de service Oce@gri Grande Culture & Vigne et Oce@gri Bovin. On y retrouve des témoignages utilisateurs, des vidéos de présentation et la mise en avant des bénéfices qu’ils peuvent en tirer.

Notre équipe de Techniciens Outils Services animée par Jérémy Chopin assure chaque matin et le mercredi toute la journée, une hotline dédiée pour accompagner nos adhérents utilisateurs d’Oce@gri. Toute l’activité de cette hotline est tracée avec notre outil de ticketing « ZenDesk » pour assurer le meilleur support possible à nos utilisateurs. Nous capitalisons aujourd’hui sur les bénéfices apportés par Smag Farmer, à savoir une nouvelle ergonomie qui rend l’outil plus simple et plus intuitif.

Quels sont selon vous les principaux atouts de Smag Farmer ?

L’outil propose un panel de fonctionnalités vraiment large pour un agriculteur. Il ne s’arrête pas uniquement à la traçabilité des interventions. L’application mobile est pour moi un vrai plus dans sa nouvelle version. Devenue la norme aujourd’hui, elle est très appréciée des agriculteurs et permet de saisir facilement les principales interventions directement sur le smartphone. Un autre avantage indéniable est l’interopérabilité de Smag Farmer avec l’ensemble des autres services proposés par Ocealia comme avec Farmstar pour le pilotage de l’azote ou encore avec notre informatique central « SAP ». L’adhérent retrouve ainsi directement dans son Oce@gri l’ensemble de ses achats à la coopérative (mise à jour automatique de son stock « d’appro ») ou encore de ses livraisons de collecte. Smag Farmer offre également des modules technico économiques : en véritables chefs d’entreprise, les exploitants rencontrent des problématiques liées à la volatilité des marchés et des rendements. Le calcul de leur coût de production et de leur marge brute représente la première brique de la gestion des risques dans l’exploitation. Smag Farmer nous permet d’apporter au plus grand nombre une réponse simple pour monter en compétence sur ces sujets.

Quelle est votre vision de l’agriculture de demain ? Quelle dynamique de différentiation se profile chez Ocealia ?

Coopérative Océalia

Plusieurs axes se dégagent : empreinte carbone, massification des certifications HVE, RSE… Notre challenge sera de proposer à tous nos adhérents des démarches adaptées à leur exploitation et qui seront demain certainement incontournables dans leur activité. Nous serons donc sensibles au fait de voir les fonctionnalités de Smag Farmer évoluer dans ce sens.

Nous devons savoir répondre aux attentes de nos clients dans les filières aval (et au travers d’eux, aux attentes des consommateurs). Notre capacité à organiser les filières, à animer les cahiers des charges sur le terrain, à centraliser et synthétiser les données de traçabilité seront autant de sujets sur lesquels les outils Smag pourront nous aider dans l’avenir.

Nous rencontrons par exemple de nombreux adhérents portant des projets de certification HVE et nous leur proposons nos offres d’accompagnement.  Il sera nécessaire « d’industrialiser » toutes les tâches à faibles valeur ajoutée dans ces process de certification : Oce@gri pourra demain nous aider dans ce sens et nous permettre de rester centrés sur l’essentiel.

Autre axe de valorisation, la gestion des datas. Nous avons créé une équipe en interne autour du projet de déploiement d’un Datalab, piloté par Romain Coussy (Chef de projet Informatique). Nous sommes, comme beaucoup d’autres structures je pense, certain de l’intérêt à travailler autour de la donnée agricole et des moyens à se donner pour la valoriser. Nous souhaitons capitaliser sur les données enregistrées et proposer à nos adhérents des solutions pour se comparer à leurs paires, pour analyser leur performance par culture, par campagne, par type de sol, …

Nous accompagnons également les évolutions de notre modèle d’expérimentation : le service agro ne travaillera pas demain comme il travaillait hier : les data vont apporter de nouvelles perspectives et de nouvelles méthodes d’acquisition de références.

Il y a une vraie piste à creuser autour de l’analyse des données et Ocealia s’engage dans ce sens, au bénéfice de nos adhérents. Nous venons de nous engager aux cotés de Smag en tant que Coopérative pilote pour tester le déploiement de notre premier DataLab. Tout un programme !